Premier site francophone entièrement consacré à Xenosaga Accueil | Edito | Contact | Liens | Web | Forum | Livre d'or | Archives

  ¤ Xenosaga
  ¤ Univers
  ¤ Personnages
  ¤ Lieux Visités
  ¤ Lexique




  ¤ Xenogears
  ¤ Monolith Soft
  ¤ Dossiers
  ¤ The Animation
  ¤ Book Guide
  ¤ Le coin d'Allen


  ¤ Pied Piper
  ¤ Freaks
  ¤ I.II



Xenosaga Freaks

jaquette Reloaded Console : Playstation 2
Sortie Japonaise : 28 Avril 2004
Nombre de DVD : 1
Durée de vie : ça dépend de vous ^^;

Peu de gens on vraiment eu l’occasion de voir et d’essayer Xenosaga Freaks. D’ailleurs certains joueurs ne sont même pas au courant de l’existence de ce jeu. Mais peut-on à vrai dire parler véritablement d’un jeu. Car en effet Xenosaga Freaks figure plus dans la catégorie OVNI typiquement japonais que dans celle des jeux vidéo tel que nous l’entendons.
Xenosaga Freaks est divisé en quatre parties distinctes : Xenocomi, Xenopittan, Encyclopédie et Demo de l’épisode II. Chacune de ces parties sont indépendantes les unes des autres et sont aussi très différentes. C’est ce que nous allons voir dès maintenant.

Xenocomi
Xenocomi est ce genre de jeu typiquement japonais que l’on appelle dyôkûsei, à savoir un jeu en vue à la première personne où vos seules actions consistent à lire et faire de rares choix qui souvent n’influencent pas grand-chose sur la suite. Ici vous avez le choix d’incarner Shion, M.O.M.O., KOS-MOS, Ziggy, chaos, Jr et Allen. L’histoire est simple : le Durandal vient de subir l’attaque d’un pirate et KOS-MOS semble avoir quelques problèmes. Elle ne comprend plus le langage humain, pousse des miaulements et veut détruire à tout prix un chat qu’elle détecte comme un ennemi.
En soit rien de bien palpitant en dehors du fait de voir nos persos favoris dans des situations parfois assez comiques. De plus les dessins sont peu détaillés et les artworks plein écran malheureusement trop rare. Par contre on notera certains passages intrigants tels que Ziggy qui se retrouve lors d’un rêve dans une église et qui hurle les noms de Joaquin et Sharon en les cherchant désespérément, ou encore chaos qui semble savoir beaucoup de chose notamment lorsqu’il arrive dans la zone de quarantaine du Durandal et observe les émulateurs. Bien entendu il ne révèle rien mais on se doute qu’il en sait beaucoup plus. Il est aussi le seul à pouvoir communiquer avec KOS-MOS alors qu’elle a un problème…
Sinon comme souvent avec Xenosaga Freaks, une bonne connaissance en japonais est indispensable pour trouver un minimum d’intérêt à ce jeu.
Détail intéressant : en finissant ce jeu et en chargeant les données de Xenosaga Freaks dans une version japonaise de Xenosaga épisode II , on peut voir un passage avec le professeur et l’assistant Scott en style Xenocomi.

Xenopittan
Xenopittan est en quelque sorte une variante du scrabble. Le principe est simple : vous disposez d’un certain nombre d’hiragana et vous devez fabriquer des mots avec. Il va de soit que plus le mots est long plus vous remportez de points. Il est aussi possible de réaliser des combos de mots pour gagner encore plus de points. A noter qu’il existe un mode deux joueurs pour affronter un ami.
Cependant deux petites choses. Comme vous vous en doutez si vous ne lisez pas le japonais et ne connaissez aucun mot de japonais ce jeu ne vous servira strictement à rien. A vrai dire même en connaissant du vocabulaire et en lisant le japonais ce jeu devient très vite ennuyeux. Car l’autre problème est que l’on se demande quel lien y a-t-il entre ce jeu et Xenosaga… Car en dehors de voir M.O.M.O., Shion ou KOS-MOS en arrière plan ainsi que de devoir supporter une des chansons immondes chanter par leur seiyû en bande sonore, il n’y a strictement aucun rapport avec Xenosaga… On vous avait prévenu : Xenosaga Freaks est un OVNI !

Encyclopédie
Il s’agit d’une encyclopédie assez similaire à celle de l’épisode I avec un peu moins de définitions mais beaucoup plus agréable à l’œil. Les définitions sont triées par genre (personnage, produit, mot clé et organisation) et sont parfois accompagnées de vidéo, image et son. Si dans une définition, un mot qui est lui aussi définit dans le lexique est utilisé, un raccourci permet d’aller directement voir sa définition. Pratique pour éviter de chercher à travers tout le lexique !
L’encyclopédie au début n’est pas complète. Pour débloquer toutes les définitions vous êtes obligés de finir Xenocomi. En effet à chaque fois que vous terminerez une des histoires de Xenocomi vous débloquerez un certain nombre de nouvelles définitions. Une seconde raison de finir Xenocomi !
Par contre une très grosse ombre vient gâcher le tableau : comme vous vous en doutez l’encyclopédie est intégralement en japonais. Donc à moins d’avoir une forte connaissance de cette langue, cette encyclopédie risque de vous paraître bien inutile.

Démo de Xenosaga Episode II
Le principal intérêt de Xenosaga Freaks lors de sa sortie reposait bien évidemment sur le fait de pouvoir s’essayer à l’épisode II deux mois avant sa sortie. Cette démo propose de jouer tout le début de l’épisode II à savoir l’ancienne Miltia 14 ans plus tôt avec au début chaos et Canaan dans l’E.S. Asher et par la suite à pied en compagnie de Jin mais aussi de Ziggy et Shion ! Par contre la scène d’intro est remplacée par un trailer et la démo se conclut au début de la cinématique du duel entre Jin et Margulis qui s’enchaîne sur un autre trailer.
En soit rien de bien différent par rapport au jeu si ce n’est l’absence presque étrange des cinématiques en 3D temps réelle dans la demo (genre on cache ce qui n’est pas joli…) et la possibilité de jouer avec Ziggy et Shion.

Le CD bonus
Pour les chanceux qui ont réservé Xenosaga Freaks, un CD bonus était offert avec le jeu. Au premier abord ce CD s’avère plutôt ridicule puisque l’on pourrait croire qu’il s’agit uniquement de la sublime OST de Xenopittan à savoir 5 chansons ignobles interprétées par les doubleuses japonaises de M.O.M.O., KOS-MOS et Shion. Par contre si vous avez la bonne idée de l’insérer dans votre lecteur de CDROM de votre ordinateur, vous vous apercevrez qu’il s’agit d’un CD extra qui en plus de ces 5 chansons contient des wallpapers, des artworks inédits de l’épisode II (actuellement présent sur le site), un screensaver Xenosaga, des voix de Shion, KOS-MOS et M.O.M.O. pour accompagner votre ordinateur (allumage, fermeture, message d’erreur) et 2 making of de Xenosaga épisode II. Les making of montrent simultanément le story-board, la motion capture et la scène telle qu’on peut la voir dans le jeu. Le premier making of est celui du premier combat entre Jin et Margulis tandis que le second montre la scène où Albedo enfant fait une démonstration de ses pouvoirs à Nigredo et Rubedo.

Alors au final quel est véritablement l’intérêt de ce jeu ? Actuellement en dehors de l’aspect collection, ce jeu ne présente qu’un intérêt très limité. En supposant que la majorité des joueurs ne soit pas japonisant, ce jeu ne vous servira qu’à faire joli sur votre étagère. Lors de sa sortie la démo de Xenosaga Episode II et le CD bonus pouvaient justifier son achat mais maintenant seul un collectionneur trouvera un intérêt à cet OVNI de l’univers de Xenosaga.












Quel est votre E.S. des Testaments préféré ?

Naphtali
Simeon
Dan
Judah



Site créé par Van, Ange Bleu et Dark Sol
Copyright © 2004, 2015 - Zohar Project - Tous droits réservés
Copyright © Xenosaga (Monolith Software)
Version 1.1